Accueil > S’informer

Revue de presse

actualité

Jean-Louis Castell, président de la Lomagne Gersoise : « Si l'on veut sauver des emplois et préparer la reprise économique, notre effort doit payer. »/Photo DDMLomagne Gersoise - La CCLG débloque 300 000 € pour soutenir l’économie
La communauté de communes de la Lomagne gersoise anticipe les graves conséquences de la crise sanitaire sur l’activité économique du territoire. Son président Jean-Louis Castell.
Pour tenter de limiter les effets irrémédiables auxquels nous allons devoir faire face, il est indispensable qu’un soutien à l’économie, principale compétence de la Lomagne Gersoise, puisse être engagé d’ores et déjà pour d’une part, prévoir une solidarité financière rapide envers les acteurs touchés de plein fouet par cette crise, et d’autre part engager les conditions d’une reprise dans les moins mauvaises conditions possible.
C’est la raison pour laquelle, en concertation avec Mme la Sous-préfète de Condom depuis plusieurs semaines maintenant, que je remercie à cette occasion pour son soutien sans faille, j’ai proposé au bureau communautaire et à la commission "économie" de la communauté de communes de prévoir la mise en place d’un dispositif de solidarité propre au territoire de la Lomagne gersoise…
. Communiqué
. Article du 06/04/2020 - La Dépêche

Emmanuel Delor, fondateur de la société Pélitool, propose de donner des gants latex et son stock d'isopropanol./Photo DDM, P.L.Lectoure. L’entreprise Pélitool donne des gants latex et son stock d’isopropanol
Installée dans la pépinière d’entreprises à Lectoure, Pélitool est la seule entreprise en France spécialisée dans les outils pour fabricants d’enseignes et de signalétique. L’impact des mesures de confinement a été brutal ; les ventes de l’entreprise se sont effondrées de plus de 80 %. Pourtant, Emmanuel Delor, son fondateur, reste optimiste : cette période de calme va être mise à profit pour développer les outils qui lui manquaient : un catalogue des 1 200 références proposées, une amélioration du site internet, et surtout, une action intense de communication via les réseaux sociaux. Confinement ne signifie pas isolement et Pélitool espère, dans cette période particulière, créer grâce à Facebook, Linkedin et YouTube, une vraie communauté avec ses clients pour matérialiser son slogan : "partageons nos idées pour avancer ensemble".
D’ailleurs l’entreprise propose de partager avec les établissements de santé qui en ont besoin, un millier de gants latex et son stock d’isopropanol utilisable dans la formulation de gels hydroalcooliques.
Contact Tél. : 05 36 180 180 (en semaine, de 9 heures à 13 heures et 14 heures à 18 heures).
. Article du 30/03/2020 - La Dépêche

Entrepreneurs solidaires- Rémi Roux et Ethiquable adhèrent à la démarche
SCOP Ethiquable
Entrepreneurs solidaires- Rémi Roux et Ethiquable adhèrent à la démarche.
Basée à Fleurance, l’entreprise coopérative est pionnière du commerce équitable en France. Son dirigeant est prêt à accompagner des entrepreneurs du territoire…
Pour rappel, la démarche « Entrepreneurs solidaires », lancée par PresseLib’ a pour but de permettre à des dirigeants démunis face à cette situation exceptionnelle de se faire accompagner, bénévolement, par des chefs d’entreprise expérimentés.
La plateforme de mise en relation des entrepreneurs du bassin Adour Gascogne va être ouverte. En attendant, Rémy Roux nous livre sa motivation.
« Nous avons de la chance, car notre Scop [entreprise coopérative, où les salariés détiennent le capital de l’entreprise] continue son activité. En Midi-Pyrénées, 80% des structures comme la nôtre ont fermé à cause du Coronavirus », explique Rémi Roux, l’actuel gérant et l’un des fondateurs de la Scop Ethiquable.
Bien sûr, la structure a dû s’adapter aux mesures de confinement (télétravail, rotation des équipes…) mais Ethiquable fonctionne (à peu-près) normalement. « On fait comme tout le monde : on s’adapte », confie Rémi Roux.
Lorsque PresseLib’ l’a contacté pour lui présenter la démarche, le chef d’entreprise a tout de suite répondu présent. « Lors de la création d’Ethiquable, des professionnels ont pris le temps de nous aiguiller, de nous transmettre leur expérience. Sans eux, notre structure n’en serait probablement pas où elle est aujourd’hui »…
. Article du 25/03/2020 - Presselib’

Entreprise d'ici – Un leader du persil va pousser à LectoureEntreprise d’ici – Un leader du persil va pousser à Lectoure
Les Herbes d’Helios de Christel Dupuy veulent franchir une nouvelle étape en s’installant en Lomagne gersoise, avec en ligne de mire une filière agrobiologique…
La société de Saint-Vincent-de-Lamontjoie a investi plus d’1,3 million d’euros dans son déménagement à Lectoure. Elle a bénéficié de l’appui de la communauté de communes, tout en prenant une part active à la démarche de l’association locale ASANBio.
Les Herbes d’Helios, reprise il y a 8 ans par Christel Dupuy, est aujourd’hui une belle affaire familiale de près de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires, qui oscille entre 15 et 25 salariés en fonction des saisons. Sa spécialité, c’est le persil, qui peut se récolter de mai à décembre et que l’entreprise cultive sur 18 hectares du côté de Saint-Vincent-de-Lamontjoie, dans le Lot-et-Garonne.
Les Herbes d’Helios commercialisent quelque 800 tonnes de persil chaque année (avec un record de 42.000 bottes expédiées en un jour avant les fêtes), tandis que feuilles et tiges de la précieuse plante servent ensuite à la confection de compost biologique…
. Article du 09/03/2020 - Presselib’

Les Dupuy aiment travailler en famille. /DDM - NEDIR DEBBICHEEconomie - Entreprise - L’un des leaders français du persil s’installe dans le Gers
Les Herbes d’Helios ont déménagé du Lot-et-Garonne à Lectoure. L’entreprise familiale est placée dans le top 3 sur le marché du persil. Elle n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.
«  Gascon de cœur  » et résidant depuis 35 ans à Sempesserre, Christel Dupuy, directeur des Herbes d’Helios a finalement franchi le cap et installé définitivement l’unité de production de l’entreprise à la zone des Galis, où se situait auparavant la plateforme logistique d’Intermarché à Lectoure. Un investissement qui se chiffre entre 1,3 et 1,4 million d’euros pour la famille, qui lui permet de passer d’une surface de 1500 m2 à 2100 m2. Une installation favorisée par l’implication de la communauté de communes Lomagne gersoise, qui a bien épaulé celui qui se définit avant tout comme «  entrepreneur  » dans les démarches mais aussi pour décrocher des aides. Un atout désormais pour le Gers : l’entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel qui tourne autour de deux millions d’euros…
. Article du 05/03/2020 - La Dépêche

Les professionnels sont venus à la rencontre des lycéens de la cité scolaire Maréchal-Lannes./Photo DDM, P. L.Lectoure. Les professionnels à la rencontre des lycéens
Du 3 au 7 février, s’est déroulée la première édition de la Semaine de l’orientation au lycée Maréchal-Lannes de Lectoure. Née d’un partenariat entre la Confédération des petites et moyennes entreprises Occitanie (CPME Occitanie), syndicat patronal qui promeut le rapprochement école-entreprise, et le lycée Maréchal-Lannes, cette manifestation a permis aux jeunes de rencontrer différents professionnels afin de découvrir des parcours et des métiers.
Dans le cadre de la réforme du lycée en cours, des heures doivent être dédiées à l’orientation professionnelle des jeunes en seconde générale afin de découvrir des métiers, construire, consolider des projets professionnels. C’est prioritairement ce public qui a participé aux interventions, les autres élèves du lycée ont également pu bénéficier de certaines séances. Au total, 30 interventions ont pu avoir lieu et ont touché près de 300 participants…
. Article du 14/02/2020 - La Dépêche

Jean Louis Castell, Olivier Tarbouriech et Patrick Suarez, présents à cette réunion./Photo DDM, F. C.Fleurance. Pont d’Aurenque : des travaux pour sa mise en sécurité
Au siège de la communauté de communes de la Lomagne Gersoise, à Fleurance, s’est tenue une réunion en présence de Jean-Louis Castell président, de Patrick Suarez maire de Pauilhac et d’Olivier Tarbouriech maire de Castelnau-d’Arbieu. L’objet était de faire le point sur l’avancée du dossier du Pont d’Aurenque suite aux fissures constatées par un riverain en novembre dernier. Ce pont roman date du XIe ou XIIe siècle et est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis le 24 mai 1943…
. Article du 28/01/2020 - La Dépêche

Alexandre à la découverte du métier d'horloger. Photo DDM. Christian Bélarde.Fleurance. Alexandre découvre l’horlogerie
Chaque année, Jean Dupuy, l’horloger fleurantin, accepte en stage un jeune désirant se former ou découvrir le métier de l’horlogerie. Actuellement c’est Alexandre, 22 ans, originaire du nord de la France qui découvre cette profession si particulière qu’est l’horlogerie.
Bachelier, l’intéressé a tout d’abord suivi une formation en informatique. Mais s’apercevant que cela n’était pas sa voie, Alexandre décide de venir dans la Gers à Pauilhac plus précisément où demeure sa grand-mère. Pensionnaire de l’Instep d’Auch, dans le cadre de la recherche, de la découverte et de la formation d’un métier, il se dirige alors vers l’horlogerie. D’où sa venue à Fleurance.
Ce qui l’attire dans ce métier ? Il le dit spontanément : la précision, le travail minutieux, la "petite mécanique", comment cela fonctionne…
. Article du 28/01/2020 - La Dépêche

L'hôtel Collège des Doctrinaires, qui a obtenu un classement en 4 étoiles à l'automne dernier, rouvrira le 25 avril./Photo DDM, repro. P. L.Lectoure. Valvital modernise les installations thermales
Ces dernières saisons thermales ont connu certains aléas techniques occasionnant des fermetures de cabines, voire de l’intégralité des installations des thermes de Lectoure. Les installations ont subi un vieillissement prématuré probablement dû au faciès chimique très typé des eaux thermales du forage du Moulin de Repassac.
Après une saison 2019 assurée grâce notamment à une installation de stockage d’eau thermale provisoire, le Groupe Valvital, désormais propriétaire du bâtiment, a souhaité pérenniser l’activité et refaire à neuf une grande partie de l’installation technique, en particulier les installations de stockage et de distribution de l’eau minérale naturelle dans le bâtiment.
Ces modifications souhaitées également par l’Agence régionale de santé de Toulouse sécuriseront de façon pérenne les installations thermales et permettront aux curistes et clients du spa de profiter en toutes circonstances et tout au long de la saison des bienfaits des eaux thermales de Lectoure…
. Article du 23/01/2020 - La Dépêche

Maires et élus du conseil communautaire présents à cette réunion./Photo DDM Florent Carly.Fleurance. Des vœux et des remerciements
Mardi dernier, à la salle Eloi-Castaing, Jean-Louis Castell, président de la Lomagne gersoise, présentait ses vœux devant une assemblée très nombreuse. Y assistaient de nombreux chefs d’entreprise. Jean-Louis Castell a souhaité à cette occasion remercier et mettre en avant les maires et vice-présidents communautaires qui ont décidé de mettre fin à leur engagement public. Il a rappelé la volonté de la Lomagne gersoise d’avoir des communes fortes dans une intercommunalité de projets consacrés au développement économique et aux investissements des équipements structurants. Il a brossé rapidement un état des grands chantiers en cours du plan d’investissement pluriannuel de 15 millions d’euros engagés sur le mandat : office de tourisme à Lectoure, groupes scolaires à Fleurance et Lectoure, pôle de santé à Lectoure, laboratoire d’innovation rurale à Fleurance, Fablab à Fleurance. Il a souligné l’esprit d’initiative des acteurs économiques qui font le dynamisme du territoire, tels Equitable récemment avec son projet de chocolaterie, ou Bioccitanie à Fleurance, les Herbes d’Helios à Lectoure…
. Article du 20/01/2020 - La Dépêche

Patrice Bounet et sa sœur Pascale sont pleins d'énergie et d'envies devant le potentiel qui s'ouvre à eux./Photo DDM Ysabel.Lectoure. Patrice et Pascale Bounet, agriculteurs et boulangers
Depuis un an, Patrice Bounet s’intéresse à la fabrication du pain. Agriculteur en biodynamie à la ferme familiale de Malaubric, à 7 kilomètres au nord de Lectoure, il cultivait déjà différentes variétés de blé, ancien ou non, pour une clientèle de boulangers. C’est là qu’entre en scène Max Zanatta, formateur à la retraite, qui lui met la main à la pâte. Avec sa sœur Pascale, ils se lancent dans la grande aventure de la fabrication du pain. Une fois équipés en matériel (four, pétrin), ils sont désormais en mesure de proposer différents pains sous plusieurs formes et aussi des gâteaux qui se conservent. Les farines sont moulues à la ferme de façon artisanale sur meule de pierre de granite. Rencontre.
. Article du 10/01/2020 - La Dépêche


Retrouvez les revues de presse des années précédentes :

. Revue de presse 2019

. Revue de presse 2018

. Revue de presse 2017

. Revue de presse 2016

. Revue de presse 2015


© 2006 Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise. Réalisé sous SPIP

Réalisation financée par le programme européen Leader + Logo